Expertise et Influence

De culture internationale et d’origine française, le Groupe Cegos est depuis toujours un observateur et un acteur engagé du monde du travail et des entreprises.

Nos publications et livres blancs

Artificial Intelligence and Learning 2021
Artificial Intelligence and Learning
Février 2021


La transformation numérique et ses ruptures technologiques engendrent une révolution des compétences, qu’elles soient techniques, comportementales ou métiers. Pour affronter et accompagner ces bouleversements, il est aujourd’hui vital pour les entreprises d’accélérer le développement des compétences de leurs équipes.


Dès lors, comment ne pas subir mais anticiper et accompagner ces mutations ? Pour Cegos, il s’agit de définir et construire le cadre nécessaire pour que l’Homme et la machine cohabitent de manière intelligente et performante. Avec trois convictions profondes :

- À mesure que les technologies progressent, les aspects strictement humains du travail et les compétences associées vont avoir une importance croissante.
- Les interactions humaines sont fondamentales pour un apprentissage en profondeur.
- Dans un monde où il sera de plus en plus nécessaire d’apprendre, notre mission est de trouver les clés qui permettent d’engager l’apprenant et de garantir l’impact et l’efficacité de sa formation.

Le sujet de l’intelligence artificielle et de ses impacts sur la formation est un enjeu majeur pour les organisations.
- Comment l’IA permet-elle d’adapter en continu une activité ou un parcours d’apprentissage ?
- Comment permet-elle d’améliorer l’environnement d’apprentissage avec l’émergence des learning companions ?
- Comment transforme-t-elle l’expérience learning et le métier de formateur ?
- Si tout cela représente une formidable opportunité, nous devons toutefois garder à l’esprit que les algorithmes n’ont ni limite ni éthique : il appartient donc aux humains de définir le cadre éthique de l’IA en formation.

Téléchargez notre livre blanc.

Future of Leadership 2020
Future of Leadership
Septembre 2020


Les transformations numériques, économiques, environnementales et sociétales engendrent une révolution des métiers et des compétences.


Pour les personnes, l’enjeu de formation et d’agilité professionnelle est majeur, partout dans le monde. Le développement continu des compétences, en particulier celles qui s’avéreront indispensables demain, est un atout décisif d’employabilité.

Pour les entreprises, le Learning & Development représente un investissement stratégique puisque l’adaptation permanente des équipes aux enjeux du moment constitue un levier majeur d’attractivité et de compétitivité.

En particulier, le leadership apparaît comme un levier stratégique pour conduire les transformations dans les organisations. Ce Livre Blanc « Future of Leadership » propose ainsi un vaste tour d’horizon du sujet :
- Comment donner du sens et définir le leadership aujourd’hui ?
- Pourquoi est-ce une compétence challengée par les transformations ?
- En quoi est-ce un levier de transformation pour les organisations et un facteur d’efficacité, de collaboration et de qualité de vie au travail pour les individus ?
- Quelles sont les 7 compétences clés du leader de demain et comment les développer ?

Téléchargez notre livre blanc.

Future of Soft Skills 2019
Future of Soft Skills
Juillet 2019


Pour affronter les transformations à l’oeuvre dans le monde du travail, il est aujourd’hui vital pour les entreprises d’accélérer le développement des compétences de leurs équipes.


Qu’elles soient techniques, comportementales ou métiers, toutes les compétences sont challengées par les évolutions technologiques. Comment ne pas subir, mais bien anticiper et accompagner ces profondes mutations ?

Dans ce contexte, il va falloir définir et construire le cadre nécessaire pour que l’Homme et la machine puissent cohabiter de manière intelligente et performante.

Chez Cegos, nous partageons sur ce sujet trois convictions profondes :
• A mesure que les technologies progressent, les aspects strictement humains du travail et les compétences qui y sont associées vont avoir une importance croissante.
• Les interactions humaines sont fondamentales pour un apprentissage en profondeur.
•Dans un monde où il sera de plus en plus nécessaire d’apprendre et de se former de manière fluide et efficace, notre mission est de trouver les clés qui permettent d’engager l’apprenant et de garantir l’impact et l’efficacité de sa formation.

Téléchargez notre livre blanc.

Learning and Development : décoder le futur
2ème édition du Book de l'Innovation Cegos
2018

Au sein des entreprises, les départements Learning & Development font aujourd’hui face à trois challenges :



• Mesurer l’impact des projets de professionnalisation qu’ils portent, en créant un lien plus fort entre la formation et la performance de l’individu et de l’organisation ;

• Optimiser le Total Cost of Ownership de ces projets, en déployant des solutions qui maximisent le temps de présence de l’individu sur son poste de travail ;

• Digitaliser, en faisant à la fois évoluer les pratiques usuelles (notamment la formation présentielle) et en trouvant de nouvelles modalités numériques prouvant que le L&D est en phase avec la transformation digitale de l’entreprise.

Des initiatives sont déjà amorcées : développement des solutions de présentiel enrichi, intégration de MOOCs (Massive Open Online Courses) et de ressources digitales libres dans les places de marché de formations internes, mobile learning dans les projets de transformation...

Des tendances prometteuses se dessinent : adaptive & data driven learning, vidéo en temps réel, réalités virtuelle et augmentée.

Un écueil reste à éviter : les managers L&D et les organismes de formation doivent poursuivre un objectif d’amélioration de la performance qualitative et économique des dispositifs de formation… sans dériver vers une course au simple pourcentage de digitalisation.

Téléchargez notre livre blanc.

Nos études

Transformation, Compétences et Learning 2022
Baromètre international Cegos
Octobre 2022

61% des salariés français prêts à envisager une reconversion professionnelle


Pour cette édition 2022, 4005 salariés et 377 Directeurs ou Responsables des Ressources Humaines / Directeurs ou Responsables de la formation (DRH/RRH/RF) d’organisations des secteurs privé et public de 50 collaborateurs ou plus, ont été interrogés en juillet dans 7 pays d’Europe (France, Allemagne, Italie, Espagne, Portugal), d’Asie (Singapour) et d’Amérique Latine (Brésil).

Parmi les grands enseignements de ce Baromètre international 2022 :

LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES TOUJOURS PLUS CAPITAL FACE AUX TRANSFORMATIONS A l’OEUVRE
- Transformation numérique, nouveaux modes de travail et cybersécurité : 3 grands enjeux de transformation
- Pour les DRH-RRH, 18% des emplois de leur organisation (20% à l’échelle internationale) présentent un risque d’obsolescence dans les trois ans à venir.
- 39% des programmes de formation déployés (vs 37% à l’échelle internationale) sont des programmes d’upskilling pour s’adapter aux évolutions de son poste de travail.
- 85% des salariés français (91% à l’échelle internationale) se disent prêts à se former par eux-mêmes.

FORMER « JUSTE A TEMPS » POUR INDIVIDUALISER ET DIVERSIFIER LES PARCOURS
- 40% des DRH-RRH français ressentent une difficulté à faire coïncider les besoins en compétences de leur organisation et leur offre de formation.
- Seuls 42% des salariés (40% à l’échelle internationale) considèrent que leur organisation répond « juste à temps » à leurs besoins de formation.
- Deux enjeux prioritaires, pour les DRH-RRH comme pour les salariés, en France et à l’international : l’individualisation des parcours et la diversification des modalités de formation.
- 30% des DRH-RRH français disent ne pas utiliser les données d’apprentissage (vs 11% des DRH-RRH internationaux).

FOCUS FRANCE : LES DRH-RRH FACE AU PAYSAGE COMPLEXE DE LA FORMATION
- 71% des DRH-RRH disent avoir déjà sollicité (ou comptent le faire) des financements publics pour mettre en place des parcours de mobilité certifiants.
- 33% des DRH-RRH ont déjà eu recours à la POEI.
- 32% des DRH-RRH ne savent toujours pas ce qu’est le dispositif Pro-A.
84% des salariés considèrent le CPF comme un moyen efficace pour développer leurs compétences.

Téléchargez le communiqué de presse de synthèse de l’étude.

La RSE dans les organisations
Etude Cegos
Septembre 2021

« Responsabilité Sociétale des Entreprises : mobiliser les équipes et développer les compétences pour passer à l’action ».


En mai dernier, Cegos a interrogé 1000 collaborateurs et 204 Directeurs ou Responsables de la RSE (Dir-Resp RSE), d’entreprises ou d’organisations de plus de 100 collaborateurs des secteurs privé et public. Objectifs : comprendre comment les collaborateurs perçoivent les enjeux liés à la Responsabilité Sociétale d’Entreprise (RSE), qui sont les parties prenantes impliquées au sein des organisations, et sonder les Directions sur leurs engagements et actions en la matière.

La Responsabilité Sociétale des Entreprises : un terrain fertile, une notion mobilisatrice
- 70% des collaborateurs connaissent la notion de RSE, mais seuls 29% d’entre eux savent « précisément de quoi il s’agit ».
- 55% des collaborateurs se positionnent comme promoteurs (45%) ou militants (10%) en matière de RSE, contre 30% d’indifférents.
- 86% des collaborateurs se disent prêts, s’ils devaient changer d’orientation professionnelle, à se reconvertir à un métier en lien avec la RSE.

« Peut mieux faire » : quand les collaborateurs poussent l’organisation à s’engager davantage
- Les collaborateurs évaluent à 6,1 sur 10 l’engagement de leur entreprise/organisation en matière de RSE, contre 7,5 pour les Dir-Resp RSE.
- Pour 57% des collaborateurs, la démarche RSE de leur entreprise est d’abord une démarche de communication, contre 43% qui y voient un engagement sincère.
- Seuls 35% des collaborateurs interrogés jugent les actions RSE mises en place par leur organisation, efficaces.
- 72% des collaborateurs estiment que l’entreprise devrait associer davantage les collaborateurs à ses réflexions sur la RSE et ses enjeux.
- Seuls 24% des collaborateurs perçoivent leur manager comme pleinement engagé sur le sujet de la RSE.
- Qualité de vie au travail, santé/sécurité au travail : deux thématiques d’action prioritaires.

Information, formation : quels leviers pour booster l’efficacité des politiques RSE ?
- C’est la Direction de la Communication qui apparaît, pour les collaborateurs, comme l’acteur le plus impliqué, vs la Direction des Ressources Humaines pour les Dir-Resp RSE.
- 74% des Dir-Resp RSE disent que leur organisation propose des formations sur le sujet, alors que la moitié des collaborateurs déclarent ne pas le savoir !
- Parmi les collaborateurs déjà formés à la RSE, seuls 5% ont suivi une formation qui concernait la façon d’intégrer la RSE à leur métier.
- Pour améliorer l’efficacité de la politique RSE, près des ¾ des collaborateurs estiment que leur entreprise/organisation devrait mettre en place des actions de formations spécifiques pour tous les acteurs.


Téléchargez le communiqué de presse de l’étude.

Impacts de la crise sur les DRH 2021
Etude Cegos
Juin 2021

La crise sanitaire a exposé et transformé la fonction RH, en première ligne pour gérer les impacts de la crise et accompagner les multiples transformations professionnelles qui s’annoncent.


En avril dernier, Cegos a interrogé 349 Directeurs ou Responsables des Ressources Humaines (DRH/RRH), d’entreprises ou d’organisations des secteur privé et public de plus de 100 collaborateurs. Objectifs de cette enquête inédite : comprendre comment les DRH/RRH perçoivent les conséquences de la crise sur le corps social de leurs organisations, les sonder sur l’évolution de leurs missions depuis un an et déceler leurs grands enjeux RH pour 2021.

Impacts de la crise sanitaire sur le corps social des organisations : la résilience observée lors de la 1ère vague se confirme
- 74% des DRH/RRH estiment que la crise a resserré les liens entre les collaborateurs d’une même équipe.
- 63% des DRH/RRH de grands groupes considèrent que leurs collaborateurs sont plus motivés qu’auparavant. En revanche, 46% des DRH/RRH de PME les pensent moins motivés.
- 81% des DRH/RRH ont proposé une formation au télétravail à leurs collaborateurs (91% dans les grands groupes).
- Comme en juillet dernier, 9 DRH/RRH sur 10 pensent que les collaborateurs sont satisfaits de la manière dont leur organisation gère la crise sanitaire et ses conséquences depuis un an. - 61% notent que leurs horaires de travail explosent.

Les DRH et leur mission depuis un an : la fonction RH s’enrichit encore… et se complexifie toujours
- 77% des DRH/RRH reconnaissent que la crise sanitaire depuis un an a modifié l’organisation de la fonction RH, en termes de pratiques, de process et d’outils, dont 31% « en profondeur ».
- Seuls 37% des DRH/RRH estiment que la fonction RH est aujourd’hui davantage partagée et que les managers y sont totalement impliqués.
- 74% des DRH/RRH trouvent que leur fonction est devenue plus stratégique depuis un an.

Les enjeux RH pour 2021 : entre contraintes de court terme et préparation de l’avenir
- Amélioration de la qualité de vie au travail, accompagnement des nouvelles modalités de travail à distance, poursuite du déploiement du télétravail : 3 grands enjeux opérationnels identifiés.
- Près des deux-tiers des DRH/RRH disent que leur entreprise envisage de procéder à une réduction des effectifs.
- 61% déclarent que leur organisation envisage de revoir ponctuellement à la baisse sa politique de rémunération.
- A plus long terme, des conséquences positives de la crise : meilleure prise en compte de la qualité de vie au travail, digitalisation accélérée de leur organisation, plus grande coopération entre les équipes. >/br>

Téléchargez le communiqué de presse de l’étude.

Diversité et Inclusion 2022
« Les enjeux compétences d'une transformation culturelle mondiale »
Juin 2022

63% des salariés (54% en France) disent avoir déjà été victimes de discrimination au cours de leur vie professionnelle

Pour cette édition, 4007 salariés (dont 1003 en France) et 420 Directeurs ou Responsables des Ressources Humaines (DRH/RRH) d’organisations des secteurs privé et public de 50 collaborateurs ou plus, ont été interrogés en avril dans 7 pays d’Europe (France, Allemagne, Italie, Espagne, Grande-Bretagne, Portugal) et d’Amérique Latine (Brésil).

DES DISCRIMINATIONS ENCORE BIEN PRESENTES DANS LA SPHERE PROFESSIONNELLE
- 82% des salariés (74% en France) disent avoir déjà été témoins d’au moins une forme de discrimination
- 63% des salariés (54% en France) disent avoir déjà été victimes d’au moins une forme de discrimination.
- Les mouvements de libération de la parole face au sexisme et au racisme ont eu un impact positif… mais la marge de progrès reste forte
- Ces actes de discrimination sont perpétrés en premier lieu par des collègues puis par les managers directs

D’UN MONDE A L’AUTRE : LES POLITIQUES DIVERSITE & INCLUSION ONT BESOIN D’ETRE ENCORE PLUS LARGEMENT PARTAGEES
- 71% des salariés (68% en France) voient précisément ce qu’est la diversité ; 74% (53% en France) voient précisément ce qu’est l’inclusion.
- 49% des salariés (30% en France) se positionnent comme « promoteurs » de la diversité dans leur organisation et 11% comme « militants actifs » (17% en France).

- 67% des salariés (59% en France) sont favorables à la politique des quotas, tout comme 65% des DRH/RRH (58% en France).
-Pour 75% des salariés (76% en France) et 68% des DRH/RRH internationaux (72% en France), le corps social de leur organisation reflète bien la diversité de la société.

LES ESPRITS SONT PRETS : AUX ORGANISATIONS DE DEPLOYER ET D’EVALUER LES ACTIONS
- 87% des salariés (86% en France) disent se sentir « pleinement inclus » dans leur organisation.
-Pour favoriser davantage l’inclusion, salariés et DRH/RRH plébiscitent en premier lieu des leviers liés à l’organisation du travail, au recrutement et à la formation.
- S’ils devaient changer de travail demain, 84% des salariés internationaux (77% en France) disent que la prise en compte des enjeux d’inclusion serait un critère de choix « important » de leur nouvel employeur.
- 34% des managers (21% en France) estiment que les actions mises en place par leur organisation (information, formation, soutien RH…) les aident « tout à fait » à gérer les situations sensibles liées à la diversité et à l’inclusion.

Téléchargez le communiqué de presse de synthèse de l’étude.



Digital Learning Excellence Awards



Organisés par Cegos depuis 2011, les Digital Learning Excellence Awards ont pour objectif de promouvoir des dispositifs qui reflètent toute la richesse et la diversité de la formation digitale et mixte désormais déployée dans le monde des entreprises et de l’éducation : modules e-learning, mobile learning, serious gaming, social learning, micro learning, on the job learning, MOOC, SPOC…


Rassemblant chaque année plusieurs centaines de décideurs RH et formation à Paris, la cérémonie récompense les dispositifs les plus efficaces et novateurs dans les catégories suivantes : Grand Prix, Meilleur dispositif de formation « Métier », Meilleur dispositif de formation « Corporate », Meilleur dispositif de formation « Education »


En savoir plus