[Etude Cegos] RSE : mobiliser les équipes et développer les compétences pour passer à l’action

Le Groupe Cegos a dévoilé aujourd’hui les résultats de sa dernière étude « Responsabilité Sociétale des Entreprises : mobiliser les équipes et développer les compétences pour passer à l’action ».

En mai dernier, Cegos a interrogé 1000 collaborateurs et 204 Directeurs ou Responsables de la RSE (Dir-Resp RSE), d’entreprises ou d’organisations des secteur privé et public de plus de 100 collaborateurs.

Objectifs de cette enquête inédite :
– Comprendre comment les collaborateurs perçoivent les enjeux liés à la Responsabilité Sociétale d’Entreprise (RSE),
– Qui sont les parties prenantes impliquées au sein des organisations,
– Sonder les Directions sur leurs engagements et actions en la matière.

Voici les principaux enseignements de cette étude :

LA RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES : UN TERRAIN FERTILE, UNE NOTION MOBILISATRICE
– 70% des collaborateurs connaissent la notion de RSE, mais seuls 29% d’entre eux savent « précisément de quoi il s’agit ».
– 55% des collaborateurs se positionnent comme promoteurs (45%) ou militants (10%) en matière de RSE, contre 30% d’indifférents.
– 86% des collaborateurs se disent prêts, s’ils devaient changer d’orientation professionnelle, à se reconvertir à un métier en lien avec la RSE.

« PEUT MIEUX FAIRE » : QUAND LES COLLABORATEURS POUSSENT L’ORGANISATION A S’ENGAGER DAVANTAGE
– Les collaborateurs évaluent à 6,1 sur 10 l’engagement de leur entreprise/organisation en matière de RSE, contre 7,5 pour les Dir-Resp RSE.
– Pour 57% des collaborateurs, la démarche RSE de leur entreprise est d’abord une démarche de communication, contre 43% qui y voient un engagement sincère.
– Seuls 35% des collaborateurs interrogés jugent les actions RSE mises en place par leur organisation, efficaces.
– 72% des collaborateurs estiment que l’entreprise devrait associer davantage les collaborateurs à ses réflexions sur la RSE et ses enjeux.
– Seuls 24% des collaborateurs perçoivent leur manager comme pleinement engagé sur le sujet de la RSE.
– Qualité de vie au travail, santé/sécurité au travail : deux thématiques d’action prioritaires.

INFORMATION, FORMATION : QUELS LEVIERS POUR BOOSTER L’EFFICACITE DES POLITIQUES RSE ?

– C’est la Direction de la Communication qui apparaît, pour les collaborateurs, comme l’acteur le plus impliqué, vs la Direction des Ressources Humaines pour les Dir-Resp RSE.
– 74% des Dir-Resp RSE disent que leur organisation propose des formations sur le sujet, alors que la moitié des collaborateurs déclarent ne pas le savoir !
– Parmi les collaborateurs déjà formés à la RSE, seuls 5% ont suivi une formation qui concernait la façon d’intégrer la RSE à leur métier.
– Pour améliorer l’efficacité de la politique RSE, près des ¾ des collaborateurs estiment que leur entreprise/organisation devrait mettre en place des actions de formations spécifiques pour tous les acteurs.

Pascale DROMIGNY, consultante cheffe de projet pour le Groupe Cegos, apporte son éclairage:
« La crise de la Covid est passée par là : toutes les thématiques en lien avec le bien-être au travail sont plébiscitées, tant dans les formations proposées par les entreprises qu’au regard de l’intérêt des collaborateurs.
Chez Cegos, les formations liées à la qualité de vie au travail ont d’ailleurs progressé en 2020. Mais plus globalement, l’étude montre que les collaborateurs « poussent » leur organisation à renforcer la formation en matière de RSE pour l’ensemble des parties prenantes.
Les collaborateurs ont compris que la RSE doit embarquer l’ensemble du corps social de l’organisation. Non seulement pour muscler l’implication et l’engagement des collaborateurs, mais aussi pour faire évoluer les pratiques professionnelles et les métiers. »

Découvrez les résultats complets.

Retrouvez toutes nos publications.