Histoire

Depuis sa création en 1926, Cegos a toujours tourné son regard vers l’avenir. Cegos est moteur de l’évolution des compétences à travers sa dynamique de développement à l’international et sa stratégie d’innovation continue.

Cegos, bien plus que des savoirs…

2015 : Cegos s’implante en Amérique Latine

chiliPrésent en Amérique Latine depuis plusieurs années via son réseau de partenaires distributeurs e-learning, Cegos dispose désormais d’une implantation en propre au Chili. Cette plateforme régionale a vocation à accompagner les multinationales dans le déploiement de leurs projets internationaux de formation.
Pour concrétiser son développement, Cegos s’appuie notamment sur sa connaissance intime des multinationales, très présentes en Amérique Latine.
Le Groupe joue également la complémentarité entre sa plateforme régionale et son réseau de partenaires, qui poursuivront la commercialisation de ses solutions e-learning au Brésil, Chili, Colombie, Mexique…

2014 : Une nouvelle Gouvernance pour le Groupe Cegos

Le Groupe Cegos se dote d’une nouvelle gouvernance. José Montes devient Président du Groupe. Placé sous sa Présidence, le nouveau Directoire se compose d’Annick Allegret, en charge de l’activité Conseil et Formation en entreprises France, de Benoît Félix, en charge des fonctions corporate, et de Guillaume Huot, en charge de l’activité Formation Inter-Entreprises pour le Groupe.

2014 : Cegos rachète Integrata, leader de la formation en Allemagne

BKIntegrataFin 2014, le Groupe Cegos se place aux avant-postes de la consolidation du marché de la formation en Europe.
L’acquisition de la majorité du capital d’Integrata, leader de la formation en Allemagne, permet au Groupe de consolider sa position de leader européen et international de la formation professionnelle et de renforcer son offre et son expertise, dans toutes les dimensions de son activité.

2012 : Cegos Asie-Pacifique s’implante à Singapour

2010 : Cegos crée les E-learning Excellence Awards

Les E-learning Excellence Awards ont pour objectif de récompenser des dispositifs d’apprentissage « multimodaux » dans 3 catégories : le meilleur dispositif de formation « Métier », le meilleur dispositif de formation « Corporate ou Management » et le meilleur dispositif de formation « Education ».

2008 : Cegos lance les formations Global Learning by Cegos® et e-learning Solutions by Cegos®

GLC_ELSBCCegos lance Global Learning by Cegos®, la première solution « blended » (mixant présentiel et e-learning) entièrement intégrée du marché, et e-learning Solutions by Cegos®, un catalogue de 250 modules de formation en ligne. Ces nouveaux produits sont déployables à l’international et adaptables localement. Avec ces nouvelles offres, Cegos affiche clairement son ambition d’accroître son développement à l’international.

2001 : Les premières formations mixant e-learning et présentiel sont mises en oeuvre

Les dispositifs mixant e-learning et présentiel sont mis en œuvre à la fois dans des stages interentreprises et dans de grands projets de déploiement de formation, nouvel axe de développement de Cegos.


A partir de 1958 : naissance d’un Groupe international

1997 : Cegos s’implante en Chine

Cegos renforce massivement son implantation internationale en créant de nouvelles filiales en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Chine et en République Tchèque.

A partir de 1958 : Cegos s’internationalise, avec une première filiale en Espagne

En Espagne, les dirigeants de TEA (Tecnicos Especialitas Asociados) nouent des relations avec Cegos qui devient majoritaire au sein du capital en 1960. C’est la naissance de la première filiale du Groupe à l’étranger. Elle sera suivie en 1962 de la filiale portugaise.


1926-1951 : l’esprit pionnier

1951 : Lancement des premiers stages de formation

1951webA la suite de formations au TWI (training Within Industry) au sein des ateliers de construction de Charleroi et d’une session organisée à Peugeot-Sochaux, naissent les premiers stages de formation. Les thèmes abordés sont les techniques de contrôle de gestion et la gestion commerciale.

1937 : Création de l’activité de conseil aux entreprises

L’étude de Rimailho (« Une méthode uniforme de calcul des prix de revient ») est publiée, préfacée par Auguste Detoeuf (fondateur d’Alstom et président de Cegos). Devant l’afflux des demandes de consultations, la section prix de revient développe une offre de conseil pour l’ensemble des entreprises. C’est l’entrée de Cegos dans cette activité.

1926 : Création de la CGOST (Commission Générale de l’Organisation Scientifique du Travail), qui devient Cegos en 1936

1926webLa CGOST (Commission Générale de l’Organisation Scientifique du Travail) est créée au sein de la Confédération patronale, le CGPF (Confédération Générale de la Production Française), fondée aux lendemains de la guerre. Sa mission : diffuser les idées et les méthodes de l’Organisation Scientifique du Travail. Son secrétaire général est un jeune polytechnicien, Jean Milhaud. Celui-ci s’attelle à donner vie à ce laboratoire de recherche d’un nouveau genre, à la croisée des chemins politiques, patronaux, industriels et internationaux.

D’où vient le nom « Cegos » ?

Dès février 1934, la CGOST perd son « T ». Qui dit organisation scientifique dit désormais travail, inutile de le préciser.

Deux ans plus tard, lors d’une allocution à la radio, Jean Milhaud, le dirigeant de l’époque, lit son intervention et prononce Cegos au lieu de CGOS. L’émotion et une faute de frappe dans le texte de son discours l’y ont incité. Dès lors apparaît un « E », auquel on cherchera en vain une signification. Etudes ? Européen ? En vérité ce « E » n’exprimait rien d’autre que lui-même ! Ainsi, la signification du sigle allait disparaitre pour laisser place à un nom : Cegos.